5 conseils pour mieux vivre la distance avec ses proches

Classé dans : Lifestyle | 15

Il y a un an et demi, je suis partie de Lorraine, ma région natale, pour faire mes études à Nantes. Je vous racontais tout cela dans mon article : Ma nouvelle vie de nantaise. Les déménagements ne m’étaient pas inconnu. En effet, je suis née en Lorraine mais j’y ai seulement vécu à partir de mes 12 ans !

Quitter mes ami(e)s étaient donc une chose que je connaissais ou du moins que j’avais déjà vécu auparavant. Mais cette fois-ci, c’était beaucoup plus fort car je m’éloignais également de ma famille et mon copain. Finalement, mon chéri m’a rejoint peu de temps après donc on n’a pas vraiment vécu de relation à distance !

 

5 conseils pour mieux vivre la distance avec ses proches

 

 

Mais voilà, être loin de ma famille et de mes amies est devenu quelque chose d’assez difficile à vivre pour moi. Vous le voyez surement sur les réseaux, dès que je rentre en Lorraine, le départ est source de déprime et tristesse intense pour moi. Je pensais qu’avec les mois, le temps, j’allais mieux le vivre, mais c’est tout le contraire haha.

Aujourd’hui, j’avais envie de vous donner mes conseils pour mieux vivre (ou supporter haha) la distance avec ses proches. Loin de résoudre le problème, je pense que ça permet d’être mieux dans sa tête et d’apprendre à vivre avec.

 

1. Ne pas regretter d’être partie et ne pas culpabiliser

 

Je suis une personne qui culpabilise beaucoup. Je peux être mal pour un truc trop bête rien qu’en y repensant alors que ça fait 3 ans que s’est passé (oui oui c’est grave). Tout ça pour dire qu’il faut assumer ses choix, et ne surtout pas regretter. Partir à Nantes fut ma décision, et je ne le regrette pas du tout.

J’aime beaucoup vivre à Nantes, je trouve que c’est une chouette ville. Mon rêve ce serait de ramener tous mes proches ici pour être la plus heureuse haha. En tout cas, même si vous manquez à vos proches etc. ne regrettez surtout pas d’être partie parce que dans tous les cas on grandit de cette expérience. Et c’est chouette d’apprendre à voler de ses propres ailes aussi.

 

2. Se parler très souvent et tout se raconter

 

Partir loin de ses proches ça fait peur à beaucoup de monde. Et si on se parlait plus ? Et s’ils m’oubliaient ? Bref, vous avez compris l’idée. Sauf qu’avec des SI on refait le monde. Donc on arrête nos questions bêtes et on fait TOUT pour que ça n’arrive pas. Aujourd’hui, la technologie permet d’être constamment en contact avec les autres, peu importe leur localisation.

Alors si on ne veut pas s’éloigner de nos proches, ça tient seulement à nous. Pour ma part, je parle tous les jours avec ma mère qui fait le relais à mon père haha. Et je communique avec mes amies et mes sœurs via iMessage, Snap, Insta etc. Je suis toujours au courant de tout, ce qui permet de ne pas être à l’ouest quand je rentre !

 

3. Profiter de tout le monde quand on rentre

 

À chaque fois que je rentre, j’essaye de m’organiser au mieux pour voir tout le monde. C’est parfois assez compliqué quand je suis là seulement 3 jours mais la plupart du temps j’arrive à voir mes amies et ma famille et passer de supers moments avec eux.

Bien évidemment, quand je rentre quelques jours, voire un week-end, ce n’est pas pour me reposer et faire la grasse matinée. Je préfère de loin passer le plus de temps possible à discuter, rigoler : profiter tout simplement ! Ça permet de créer de jolis souvenirs, passer des moments de pur bonheur et de rentrer le cœur plein d’amour.

 

 

4. Trouver ses (nouveaux) repères

 

C’est important dans notre « nouvelle vie » loin de nos proches de trouver ses marques. Il faut prendre de nouvelles habitudes, faire des activités etc pour ne pas se sentir seule et s’occuper l’esprit. Partir loin de ses proches c’est comme commencer une nouvelle vie. Il faut donc retrouver ses repères.

Comme je suis venue à Nantes pour mes études, j’ai très rapidement rencontré de nouvelles copines. Puis je me suis inscrite dans une salle de sport pour avoir une activité extérieure à l’école. J’ai commencé à trouver mes marques, des petites adresses où j’aime aller et dans lesquelles j’ai mes petites habitudes etc. Ça permet de se créer des habitudes et de se sentir bien dans notre nouveau « chez soi ».

 

5. Organiser les retrouvailles avec nos proches

 

Une des choses qui permet de mieux vivre la distance avec ses proches c’est aussi de planifier nos futures visites. Que ce soit dans un sens ou dans l’autre, savoir quand on va se revoir permet de moins déprimer et d’attendre avec impatience ce moment.

Les fois où je suis partie de chez moi sans savoir quand j’allais revoir mes proches ont été les plus difficiles. Aujourd’hui, je planifie mes retours beaucoup plus à l’avance ou la venue de mes parents etc. Ça me permet d’être plus sereine, et partir plus facilement en sachant que je les revois dans « un mois » par exemple !

 

●●

 

Voilà pour mes petits conseils, j’espère qu’ils vous aideront un peu si vous connaissez cette situation (ou que vous allez la vivre). Il faut savoir trouver le positif dans notre vie, et parfois vivre ce genre d’expérience permet de grandir ! Je suis vraiment heureuse d’être partie à Nantes, mais forcément ce n’est pas facile tous les jours.

 

À lire : Ma nouvelle vie de nantaise : un an après

 

 

Et vous, quelles sont vos astuces pour mieux vivre la distance ?

 

Des bisous,

Car  ♡

15 Responses

  1. Tout à fait d’accord avec toi ma grande. Nous aussi nous adorons quand tu reviens et le fait de planifier à l’avance me convient aussi parfaitement. Je t’aime. Gros bisous

  2. Coucou ! Pour ma part, cela fait 2 ans et demi que je vis au Portugal et c’est vrai que je me retrouve dans tous tes conseils 🙂 Depuis que je suis partie de ma Belgique natale, j’ai même l’impression de m’être rapprochée de certains membres de ma famille. Comme quoi, aussi bizarre que cela puisse paraitre, la distance peut rapprocher ! Même si des fois, j’ai de gros coups de blues, je ne regrette absolument pas mon choix ! J’ai pu voir qui étaient mes vrais amis, prendre plus d’indépendance et d’assurance ! 🙂

    • Coucou ! Je te comprends totalement, parfois la distance ça permet de nous rapprocher de certaines personnes c’est vraiment chouette ! Je te rejoins totalement dans ce que tu dis, c’est exactement la même chose pour toi ! Pleins de courage pour la suite, gros bisous ♡

  3. Coucouu, je suis partie de chez mes parents à mes 17ans pour aller étudier à plus de 500km de chez eux. Au final je l’ai très bien vécu même si on ne s’appelle pas souvent et que je n’ai pas l’occasion de revenir régulièrement. J’ai appris à vivre avec la distance et ma vie n’est plus là bas désormais 🙂 (ça fait un moment maintenant, j’ai 25ans haha)

    • Coucou ! C’est super si tu l’as aussi bien vécu alors ! Je pense qu’on apprend à vivre avec la distance c’est sur, après chacun met plus ou moins de temps ! Mais je commence à m’y faire tout doucement ! Bisous 🙂

  4. Hello, le mieux serait de ne gardez que de bons souvenirs, de les appeler souvent et se dire que ça n’est que temporaire et qu’à tout moment, vous pouvez leur rendre visite ou l’inverse.

    • Coucou ! Oui tu as totalement raison, après rendre visite est parfois compliqué quand on habite assez loin mais le téléphone est déjà un bon moyen de garder contact le plus souvent possible!

  5. Super article! merci pour tous ces précieux conseils 😉

  6. Hello,
    Je n’ai jamais eu à partir loin de ma famille et de mon copain…mais je risque de passer par là, « études » oblige, mais franchement, ça m’angoisse. Certes, on pourra toujours se parler, s’appeler et se revoir les week-end et pendant les vacances. Mais partir seule dans une ville que je ne connais pas et sans aucun repère, ça me fait flippé. Je ne suis pas le genre de fille à supporter la solitude, j’aime être entouré de mes proches…J’ignore comment ça va se passer… Merci pour tes conseils, j’espère que ça m’aidera à mieux appréhender la chose et à ne pas angoisser.

    Bonne soirée et bonne continuation !

    • Coucou! Je comprends totalement tes angoisses et ton appréhension, j’étais dans le même état avant de partir même si c’était ma décision de le faire ! J’avais aussi peur de la solitude mais finalement, j’ai appris à plutôt bien le vivre (j’ai écrit un article sur ce sujet si tu veux)! Et puis, tu vas vite rencontrer des nouvelles personnes avec qui tu passeras du temps et c’est ça qui rendra la chose moins difficile ! Bon courage en tout cas, gros bisous !

  7. C’est vrai que cela a été très difficile en début d’année pour moi de quitter mes proches et de partir à 2h (c’est pas si loin mais on se sent quand même perdu haha).
    J’avoue que encore aujourd’hui, j’ai parfois du mal alors que je rentre assez souvent. Je pense justement que je rentre peut-être trop et que je n’ai pas le temps de me faire à ma vie à Lille ? Malgré que je m’y plait de plus en plus, je ne me suis encore inscrite à aucune activité alors que j’aimerai énormément me faire des amies là-bas, me faire ma vie là-bas. Bon j’ai rencontré mon copain c’est déjà parfait mais j’aimerai voir encore plus de monde, l’école aide un peu c’est pratique.

    Mais le coup de blues des dimanches soirs est encore présent. Merci pour tout tes conseils, on se soutient ! 🙂

    Des bisous, Lisa

    • Je comprends totalement ce que tu ressens ! Tu rentres tous les combien de temps? Je pense qu’il faut faire les choses petit à petit, et puis si tu as déjà ton copain c’est super ! Essayes de t’inscrire à une activité ça te permettra de t’occuper et d’oublier un peu que tu vis loin de tes proches. Je pense que quand tu es épanouie dans ce que tu fais, tu as tendance à oublier les côtés négatifs, ne pas avoir de penser sombre et donc de mieux vivre la chose ! J’espère que ça va aller mieux avec le temps ma belle, gros bisous !

  8. J’ai de la famille à l’étranger, des cousines et on est assez proches. On a vécu dans le même pays pendant plusieurs années et c’est vrai que c’est assez difficile de ne plus se voir si souvent. Mais, on est en contact pratiquement tout le temps sur WhatsApp et lorsqu’on se retrouve, c’est un peu la fête.

Laisser un commentaire ♡