Job étudiant: les anecdotes d’une caissière

Classé dans : Vie étudiante | 28

Bonjour à tous !

Aujourd’hui j’ai envie de vous parler de la vie étudiante ! Et plus particulièrement des jobs étudiants ! Le principal problème que l’on rencontre lorsqu’on est étudiant c’est l’argent ! Alors, on est nombreux à chercher un petit travail pour pouvoir être un peu plus indépendant ! Pour ma part, je ne travaille plus mais j’ai été caissière dans un supermarché tous les samedis durant mon BTS ! C’était une sacrée expérience, que je n’ai pas spécialement envie de réitérer même si ça m’a permis d’avoir un (petit) revenu régulier pendant 1 an, et que j’y ai fait de très belles rencontres !

 

 

Pour l’occasion, j’avais envie de vous parler des aventures d’une caissière étudiante !

Parce qu’on en rencontre des clients, et pas toujours des plus sympathiques ! Le métier de caissière c’est loin d’être le plus facile, j’ai un profond respect pour les personnes qui font ça tous les jours. Pour l’avoir été pendant 1 an, tous les samedis, je peux vous dire que ce n’est vraiment pas simple.

 

Des belles rencontres

 

  • J’avais souvent une vieille dame qui venait à ma caisse, elle me racontait sa petite vie et elle était toujours souriante avec moi ! Je sais aussi qu’elle venait à ma caisse parce que je l’aidais à ranger ses courses dans son sac et qu’elle aimait beaucoup ce petit geste.

 

  • Une fois un petit garçon était avec sa maman et il me regarde et me dit « vous êtes très belle madame ». C’était tellement mignon ! Et comme on dit « la vérité sort de la bouche des enfants » non ? *hahaha*

 

 

Des mauvaises rencontres

 

Le métier de caissière est malheureusement très mal considéré par certaines personnes. Il faut apprendre à essuyer des remarques très désobligeante voire insultante. Combien de fois j’ai entendu des clients me dire « non mais vous êtes seulement caissière, il ne faut pas avoir un bac+5 » ou encore « c’est pas une simple caissière qui va m’apprendre ce que je dois faire ». C’est parfois très choquant ce que l’on peut entendre.

 

Un jour, un homme était en caisse avec sa femme, je passais les articles et il y avait des bouteilles de vin. L’homme me dit « faudra pas me demander de payer si les bouteilles se cassent » d’un air très désagréable. Je le regarde et décide de ne pas lui répondre. – Oui, ça fait du bruit les bouteilles qui roulent sur le tapis, mais je sais par expérience que ça ne casse pas. – Et là, l’homme me sort « Et c’est pas la peine de me regarder de haut comme ça ». Je ne réponds toujours pas, je sentais le client très énervé, il ne valait mieux pas en rajouter une couche. Quelques secondes après, un article qui ne passe pas. J’appelle l’accueil, mais il me faut le badge pour continuer à passer les autres articles. Le samedi il y a beaucoup de monde, donc on doit attendre plusieurs minutes. L’homme commence à limite m’agresser verbalement « pourquoi vous ne passez pas les autres articles ? vous attendez quoi là, c’est n’importe quoi ». Je lui réponds que j’attends le badge, que je ne peux rien faire. Il me répète au moins trois fois « QUOI ? ». Au final, sa femme lui répond « elle attend le badge. » et là, l’homme s’énerve tellement qu’il décide de partir et de laisser sa femme. Je n’ai jamais compris pourquoi il avait eu une réaction aussi excessive. C’est très rare ce genre de client, mais lorsque ça arrive, je peux vous dire qu’on n’est pas rassurée.

 

J’ai demandé à mes anciennes collègues étudiantes, de me raconter une petite anecdote qu’elles ont aussi vécu durant leur période de travail en caisse. Je vous laisse les lire :

 

N. « J’ai un client qui passé toujours à ma caisse, il était prêt à faire la queue, même si on ouvrait une nouvelle caisse, juste pour passer chez moi. D’ailleurs il me disait « je passe pour un con quand on me dit de passer à l’autre caisse et que je veux rester chez vous ». Il venait toujours avec ses deux enfants qui sont handicapés. Quand j’ai démissionné, il n’était pas au courant. Et un jour, il m’a vu à mon nouveau travail. Il était tout content de me voir et ses enfants sont venus me faire des bisous. Il était vraiment gentil, il venait chaque semaine le samedi et il me disait « je suis fidèle ».

 

L. « Une fois on avait des promos sur le champagne. Au moment d’encaisser il y a toujours deux montants : celui avec les remises immédiates et celui sans. J’indique donc le montant au client avec les réductions et là ça a fait un cinéma pas possible. Les clients me disent que ce n’est pas possible de payer autant alors qu’il y a des réductions. Je leur explique « mais au lieu de payer tant, vous payez ça » mais ils ne comprenaient toujours pas. Le ton a commencé à monter, je leur montrais l’écran en leur disant «mais vous voyez bien qu’il y a deux montants : un sans la remise et un avec ». Et le monsieur qui était avec sa femme commence à très mal me parler. Il y avait même notre manager qui faisait ses courses à côté qui me disait, monte je vais appeler quelqu’un. Au final, quand quelqu’un est arrivé pour voir ce qu’il se passait et expliquer le montant aux clients, ils ont dit « ah mais ce n’est pas ce qu’elle nous a dit ». J’étais choquée et énervée, je leur ai dit « mais c’est une blague, ça fait 10 minutes que je vous explique ça. ». Et là, le comble. Le mec commence à rigoler et dit « elle est énervée, faut qu’elle aille boire un café la jeune ». J’ai vraiment péter un câble ce jour-là.

 

C. « A un moment, il y avait un homme, la quarantaine, qui n’arrêtait pas de passer à ma caisse et me faire du rentre dedans. Un jour, il m’a dit qu’il partait en week-end et il m’a demandé de venir avec lui.

« J’ai une mamie un jour qui est venue avec un porte-monnaie plein de petite pièces. C’était vers la période des fêtes en plus. Et, au moment de payer, elle me tend son porte-monnaie et me demande de compter combien il y a dedans. Après de looongues minutes, je lui dis qu’il n’y a pas assez, et du coup elle me sort un billet de 20. Les clients derrière étaient très énervés et moi aussi.

Un grand merci aux filles pour leurs petites histoires! ♡

 

Et vous, vous avez aussi des anecdotes de travail à raconter?

 

Des bisous ♡

Rendez-vous sur Hellocoton !

28 Responses

  1. J’aime beaucoup ce genre d’articles ! Les galères des étudiants, je travaillais sur les marchés avant pour un job d’été.. Je m’attachais à certains clients qui était devenu de vrais habitués mais le premier jour je me souviens d’une famille qui m’avait traiter comme une moins que rien, j’étais seule et on ne m’avait rien expliquer mais finalement j’en garde un très bon souvenir.
    Des bisous et bonne continuation,
    Pauline du blog http://thesaltplease.com

    • unheureuxhasard

      Merci beaucoup! Oui c’est toujours difficile les premiers jours mais après on s’attache à certains clients comme tu dis! Après, il y a toujours des gens méchants malheureusement.
      Bisous à toi, et bonne continuation également.

  2. J’ai aussi fait la caisse un certain temps, et ce n’est pas facile tous les jours.. J’aurai plein d’anecdotes à raconter aussi tiens 😀

  3. Ahah, j’ai été guichetière dans une banque et je me retrouve dans les témoignages ! Que se soient des tentatives ratées (mais néanmoins courageuses) de drague, les insultes, les personnes âgées qui cherchent de la compagnie, tellement à dire…!
    http://la-parenthese-psy.com/

    • unheureuxhasard

      On rencontre de sacrés phénomènes en effet !! Chaque jour une nouvelle anecdote haha

  4. Hahaha tu m’as trop fais rire… et c’est sur que si on a bien un problème nous étudiants c’est bien l’argent !
    Gros bisous, hâte de lire ton prochain article :-*

  5. Un très bel article j’ai beaucoup ri
    je suis passé par la aussi ca reste de bons souvenirs

    Belle journée à toi.
    Bises 🙂 http://fashioneiric.com

  6. Hey Carole !
    Tu as une jolie écriture, bon humour et j’adore le thème de ton article… Roh les jobs étudiants toute une histoire ! J’en suis à mon quatrième job étudiant (j’aime bouger et rencontrer des nouvelles personnes ainsi que d’apprendre de nouvelles choses) il y a toujours des super anecdotes à raconter au final, mais des moins bonnes aussi.

    Kiss kiss xx
    Shana

    • unheureuxhasard

      Oh merci beaucoup ça me fait super plaisir ! Je suis d’accord avec toi, si tu as la possibilité c’est super de découvrir de nouvelles choses! Oui c’est sur qu’il y a toujours des histoires à raconter !
      Merci pour ton commentaire,
      Bisous ☺️

  7. Coucou ! J’ai été caissière étudiante pendant 3 ans et jai déjà vécut plusieurs fois ce genre de situation ! Les gens désagréables comme toi je préférait me taire et les laisser s’énerver tout seul, mais ca me mettait de mauvaises humeur … sinon les enfants qui te font des compliments c’est adorable, ca donne le sourire directement !

    • unheureuxhasard

      C’est sur que ça ne permet pas de passer une agréable journée d’avoir des clients désagréables.. et heureusement que les enfants sont là pour faire sourire en effet !
      Bisous

  8. C’est toujours très intéressant d’avoir des témoignages comme ça ! Cela nous permet de connaitre votre points de vu en tant que caissière et en tant jeune alternant job et étude^^ Bonne soirée

    • unheureuxhasard

      Merci, ça me semblait intéressant de présenter ce qu’on ressent en tant que caissière même si je ne faisais ce travail qu’une seule fois par semaine!
      Bonne soirée également !

  9. Ahah super ! J’adore ce genre d’article véridique et humoristique ! 🙂
    Par contre, je n’ai jamais été caissière durant les petits jobs mais animatrice dans les centre aérés 😛 Et c’est tout aussi difficile avec certains enfants qui t’insultent, ne veulent pas jouer et ne respectent rien… On se demande quel genre d’éducation les parents leurs donnent…
    Bisous

    • unheureuxhasard

      Merci haha!
      Oh oui, j’imagine totalement.. le pire c’est quand les enfants sont justes imbuvables devant leurs parents, et qu’ils ne disent rien. J’ai parfois été complètement outrée de certains comportements d’enfants qui osaient insulter les clients, me parler comme si j’étais leur chien. Enfin bref, parfois l’éducation est vraiment absente c’est fou!
      Bisous

  10. Mon dieu ça m’est arrivée aussi de devoir compter toutes les petites pièces d’une dame et au final, pas assez, elle me donne un billet -.-

  11. Hello ! J’ai beaucoup aimé cet article, enrichissant, vraiment ! Je compte faire ça cet été justement alors ça m’aide à me préparer mentalement. Justement en parlant de mental je ne sais pas si je vais pouvoir tenir 3 mois moi qui déteste les injustices !!!

    • unheureuxhasard

      Coucou! Merci beaucoup! T’inquiètes pas tu vas tenir, il y aura des jours plus difficiles que d’autres mais au final ça ira tu verras! Il faut juste savoir passer au-dessus de certaines réflexions !!

  12. J’adore ^^ Moi j’ai été caissière pendant mes études pendant 9 mois, ça n’a pas été les mois les plus faciles, surtout à cause de ces clients désobligeants se sentant plus intelligents que toi. J’ai adoré découvrir ces petites anecdotes 🙂 Je partage aussi la mienne, il s’agissait d’une cliente qui était très connue dans le magasin parce qu’elle sentait vraiment vraiment vraiment très mauvais. Une de mes collègues était enceinte et ne supportait pas l’odeur, je me suis donc dévouée pour l’encaisser, j’ai du retenir ma respiration pendant au moins 15 minutes (gros caddie), tout le monde rigolait dans le magasin ^^ Bref ce n’est pas la pire mais elle m’a toujours fait rire 🙂
    Maintenant c’est finis et j’en suis ravie, je suis remplie d’admiration pour ces femmes qui feront ce métier toute leur vie !

    Des bisous ! ♡ Julie

    • unheureuxhasard

      Ton anecdote m’a bien fait rire ! Ça m’a rappelé une cliente aussi qui était réputée pour sentir très très mauvais et venir juste avant la fermeture du magasin avec un gros caddie aussi.. Le jour où elle est venue à ma caisse j’ai bien cru que j’allais mourir tellement l’odeur était insupportable !! Je suis bien d’accord avec toi, c’est vraiment pas un métier facile. Je respecte totalement aussi les personnes qui font ce métier toute leur vie..
      Gros bisous !

  13. J’en ai une bonne aussi ^^ je travaille dans un magasin de chaussures situé dans un centre commercial ouvert de 9h à 20h du lundi au samedi, et un monsieur est venu vers nous pour nous demander à quelle heure on fermait. « QUOI ??? Vous fermez QU’A 20 heures ??? » On ne savait pas quoi répondre tellement on était sur le cul xD pour lui on devrait être ouvert jusqu’à minuit tu sais ! Les gens sont fous parfois 🙂

    • Merci pour cette anecdote ! Les gens oublient parfois qu’on a une vie et que non les magasins ne restent pas ouvert 24h/24 ! C’est fou quand même !!

Laisser un commentaire ♡